1- Pourquoi installer une caméra embarquée dans votre voiture ?
Une caméra embarquée (également connue sous le nom de dashcam) vous permet d’enregistrer en continue dès le démarrage de votre véhicule, tout ce qui se déroule devant vous pendant que vous conduisez. En cas de sinistre ou d’évènement inattendu vous pourrez produire un élément d’appréciation supplémentaire à votre assureur, à la justice, …

Certaines caméras disposent d’un microphone intégré vous permettant d’enregistrer ce qui se passe dans l’habitacle du véhicule. Si vous faites l’objet d’une agression à la portière de votre véhicule, les propos de l’individu seront automatiquement mémorisé. Regardez quelques exemples d’escroqueries à l’assurance sur cette vidéo.

Si votre caméra dispose d’un écran intégré vous pourrez, sur la scène de l’accident, montrer aux forces de l’ordre ce qui s’est déroulé sans attendre.


2- Comment choisir sa caméra embarquée ?
Il existe de multiples modèles de caméras embarquées dont le prix varie de 20 euros à plusieurs centaines d’euros. Les critères de choix d’une caméra embarquées sont ; La simplicité d’utilisation et les caractéristiques techniques :
  • En premier lieu vient la qualité de l’image enregistrée. En effet il ne sert à rien d’avoir une caméra dont la qualité des images serait trop faible car dans ce cas impossible par exemple d’identifier une plaque d’immatriculation d’un véhicule situé à 10 ou 20 mètres. choisissez au minimum une caméra FULL HD (1920x1080). La définition de l’image ne fait pas tout. La qualité de compression de l’image compte également. Hélas aucun constructeur ne communique sur ce point. Nous avons testé dernièrement une caméra disposant d’une très haute définition (plus de 2300 point de large) mais avec une compression d’image exécrable qui rend illisibles les plaques d’immatriculation ou les visages.
  • Nombre d’images par seconde : Il est impératif de sélectionner une caméra qui réalise des films avec au moins 30 images par secondes. Plus votre caméra enregistrera d’images par seconde plus vous pourrez facilement identifier un véhicule qui passe rapidement devant l’objectif de la caméra et donc reconnaitre un élément distinctif en cas de besoin (plaque, visage, ...). Si vous placez par exemple une caméra à 30 images/seconde sur la vitre latérale de votre véhicule côté passager, alors vous aurez un effet de flou sur les images si vous roulez à plus de 20 km/heure. Mais attention plus vous enregistrez d’images par seconde moins votre mémoire pourra stocker de vidéo.
  • L’angle de vue : de 120° à 180°. Bien garder en tête que plus l’angle est grand moins la qualité de l’image est bonne pour une même définition. Exemple si la caméra enregistre en full HD (donc 1920 pixels par ligne) et que l’angle est de 120° alors la qualité de l’image sera meilleure que si l’angle était de 160° pour le même nombre de points par ligne.
  • Zoom : Certains modèles disposent d’une fonction zoom numérique (moins performant qu’un zoom optique).
  • Le nombre de caméras : Certains modèles de caméras embarquées contiennent une caméra pour filmer ce qui se passe devant et une seconde pour filmer les véhicules qui vous suivent. Bien souvent la qualité de la seconde caméra est bien inférieure à celle de la caméra de devant sans compter le temps nécessaire pour passer le câble entre l’avant et l’arrière du véhicule.
  • L’enregistrement en boucle : Une fois la carte mémoire pleine, les vidéo les plus anciennes sont automatiquement effacées. Cette fonctionnalité est indispensable dans toute caméra qui se respecte.
  • L’enregistrement audio des conversations de l’habitacle, Cette fonction est parfois désactivable. Attention cependant à la qualité du microphone car s’il enregistre sans difficulté les propos tenus par les 2 passagers avant du véhicule il est parfois beaucoup moins efficace pour enregistrer de manière reconnaissable les propos des personnes situées à l’extérieur du véhicule juste devant la fenêtre ouverte du conducteur (intéressant lors d’un altercation).
  • Le GPS pour géolocaliser l’enregistrement vidéo, : Dans ce cas un second fichier est enregistré en même temps que le fichier vidéo. Ce second fichier conserve des informations permettant de relire la vidéo avec un logiciel particulier permettant de visualiser à la fois la vidéo et une carte indiquant le lieu d’enregistrement. Attention car ces logiciels ne marchent pour l’instant que sur Windows et certains ne sont pas des plus simples à utiliser.
  • La capacité mémoire : Plus la capacité mémoire est grande plus vous pourrez conserver un historique vidéo long. Par exemple en full HD vous pouvez conserver plus de 6 heures de vidéo sur une carte mémoire de 32 Go
  • L’accéléromètre (G-sensor) : Détecteur de choc qui permet de verrouiller une vidéo afin qu’elle ne soit plus effacée de manière automatique. Pratique pour conserver une vidéo en cas d’accident et éviter que l’enregistrement en boucle n’efface la vidéo à l’origine du choc.
  • Détecteur de mouvement : Grâce à cette fonctionnalité vous pouvez laisser votre véhicule à l’arrêt et la caméra ne débutera l’enregistrement d’une vidéo que lorsqu’un mouvement surviendra dans le champ de vision de l’objectif de la caméra.
  • Vision nocturne : La présence de quelques LED (4 en général) est supposée permettre de réaliser des films de nuit. Mais totalement inutile car les LED infra-rouge se reflètent sur votre vitre et donc cela ne sert à rien. Il vaut mieux choisir une caméras disposant d’un capteur sensible plutôt que de LED infra-rouges. Caméra modèle GS6000 par exemple.
  • Manuel utilisateur : Elles sont souvent très (trop) succinctes. L’absence d’explication détaillée de chaque option ou d’exemple vous oblige à faire de multiples tests pour comprendre le rôle de chaque réglage. Si vous ne vous ne lisez pas l’anglais, le russe ou le chinois couramment, assurez-vous que la doc est en français. Sans oublier que la doc est bien souvent écrite en petits caractères obligeant l’utilisation d’une loupe ! La présence d’une doc au format PDF facilite souvent la lecture.
  • Orientation de la caméra : Le support de fixation de la caméra doit permettre d’orienter la caméra dans toutes les directions. Certains supports empêchent d’orienter la caméra de droite à gauche. D’autres encore empêchent de placer la caméra sur les vitres latérales du véhicule.
  • Certains véhicules comme les camions fonctionnent avec des batteries 24 V et non pas 12 V comme c’est la cas pour les voiture de monsieur tout-le-monde. Par conséquent avant de brancher le câble dans l’allume cigare vérifiez que le voltage de votre véhicule est compatible avec le câble d’alimentation fourni avec la caméra.
  • Après plusieurs semaines d’utilisation certaines caméras perdent sans raison tout ou partie de leur paramètrage, ou bien des messages non documentés apparaissent sur l’écran ce qui agace profondément. Mais cela vous ne le découvrirez qu’à l’usage. Nous vous recommandons de vérifier régulièrement le bon fonctionnement de votre caméra, à savoir que l’enregistrement démarre bien à chaque allumage de votre véhicule.

En plus de la caméra il est important d’utiliser des cartes mémoires dont la classe est au minimum une classe 6. Une classe 10 est recommandée. Attention car de nombreuses cartes mémoires n’ont pas les caractéristiques annoncées par le fabricant. N’hésitez pas à tester votre carte mémoire avec un outil comme H2testW.


3- Notre choix
En 2010 nous avons testé de multiples caméras embarquées et en avions sélectionné une dont les caractéristiques étaient :
  • Qualité d’images : FULL HD (1920 x 1080)
  • Vitesse d’enregistrement : 30 images par secondes
  • Angle de vue : 120°
  • Appareil photo : Prise de photos à tout instant par pression sur un bouton. Qualité
  • Micro intégré pour enregistrer ce qui se dit dans l’habitacle (fonction débrayable)
  • GPS : Géolocalisation des vidéos enregistrées
  • Enregistrement en boucle : Lorsque la carte mémoire est pleine, les vidéos les plus anciennes sont automatiquement effacées
  • Accéléromètre : Lorsqu’un choc intervient la vidéo enregistrée à cet instant ne peut plus être effacée automatiquement par l’enregistreur en boucle
  • Ecran couleur intégré
  • HDMI : La caméra est connectable sur un écran externe afin de visualiser en direct ce que filme la caméra
  • Capacité mémoire : par carte mémoire microSD jusqu’à 32 Go
  • Ses 2 défauts principaux sont : orientation de la caméra difficile à droite et à gauche et son fonctionnement de nuit inexistant
  • Le rapport qualité-prix : 150 euros HT (+ 10 euros HT de frais d’envoi, fournie prête à l’emploi, carte mémoire non fournie)

Cette caméra embarquée se fixe par une ventouse sur le pare-brise de votre véhicule (juste derrière le rétroviseur intérieur). Il suffit de la connecter à l’allume cigare 12 volt à l’aide du câble fourni. Dès que le véhicule est mis en route la caméra se met automatiquement en enregistrement. Mais depuis les choses ont certainement encore évoluées. Les questions à se poser lors du choix restent cependant les mêmes.

Un site de comparaison à consulter avant de faire votre choix : dashcamtalk

Sinon dans le haut de gamme il y a toujours la SG9665GC de chez streetguardian

Nous ne vendons pas de caméra au grand public. Nous ne serons pas en mesure de vous fournir d’autres informations que celles présentes dans cette page ni la référence de la caméra sélectionnée.